Livraison à 1€ en Mondial Relay à partir de 75€ d'achat en France métropolitaine et en Belgique

Préparer votre enfant à l’écriture : 10 activités efficaces

29 janvier 2021

Commentaires

L’écriture constitue un outil précieux pour communiquer avec les autres. Bien qu’essentiel, l’apprentissage de cette compétence n’a rien d’inné et demande de combiner motricité fine et motricité globale. Dès lors, que faire pour préparer votre enfant à l’écriture ? Si vous voulez que votre enfant écrive avec aisance, vous pouvez favoriser les 10 activités présentées dans cet article !

1) Le dessin

Activité reine pour préparer au graphisme, faire dessiner votre enfant est très important. Le dessin est source de nombreux bienfaits :

  • enrichit l’imagination et la créativité ;
  • développe la coordination cerveau/œil/main ;
  • accroît la capacité de concentration ;
  • stimule le cerveau gauche (côté rationnel) et le cerveau droit (côté émotionnel) ;
  • encourage la sensibilité.

Lorsqu’un enfant dessine, il est pleinement présent à cette activité qui le calme et le détend. Le dessin renforce son bien-être physique et psychologique.

Le dessin développe également l’estime de soi.

Si vous le pouvez, échangez avec votre enfant afin de donner un titre à ses dessins.

Savez-vous que la qualité du dessin du « bonhomme » est étroitement liée au niveau de langage de votre enfant ? Il nous renseigne également sur la conscience de son propre corps.

Prenez le temps de vous asseoir à côté de votre enfant, de lui poser des questions à propos de son dessin. Pourquoi a-t-il dessiné tel personnage, telle situation, choisi telle couleur ?

Cela stimule la communication et les échanges de qualité avec lui.

10 activités ludiques pour préparer votre enfant à écrire !

2) Le coloriage/la peinture

Cette seconde activité doit vous paraître évidente, mais je ne pouvais pas ne pas la citer. En effet, en parallèle du dessin, le coloriage présente également de nombreux avantages.

Comme pour le dessin, le coloriage entraîne les capacités d’attention, de concentration, mais aussi les compétences de motricité fine, la coordination main/doigts/œil/cerveau, la précision du geste et le respect des contours.

Le cadrage des dessins permet de rassurer l’enfant et l’autorise aussi à déborder, transgresser les règles en quelque sorte.

Il permet de muscler la main et vous savez désormais que les enfants qui utilisent beaucoup la tablette ont la « main molle ». Il permet également d’apprendre les couleurs.

Sur le plan psychologique, le coloriage sert à exprimer ses émotions et à gérer les perceptions négatives.

L’astuce d’Apili : posez une feuille sur une pièce de monnaie et coloriez-la au crayon de mine.

Comme moi, vous avez certainement remarqué que de plus en plus d’adultes s’adonnent au coloriage. En effet, les effets bénéfiques, pour eux aussi, sont nombreux. On cite souvent le calme qu’il procure, semblable à des séances de méditation.

N’hésitez pas à réaliser des œuvres en famille, cela motivera sûrement vos enfants à se lancer dans cette activité si riche !

10 activités qui aideront votre enfant au moment de l'apprentissage de l'écriture.

3) La pâte à modeler/pâte à sel

Une autre activité bien connue : la célèbre pâte à modeler. En plus d’être particulièrement divertissante, elle permet de stimuler la motricité fine, de muscler les mains et les doigts grâce aux différentes actions associées : découper, modeler, aplatir, rouler, assembler…

La pâte à modeler permet également aux enfants de s’exprimer puisqu’elle encourage la communication avec son entourage. Par ailleurs, cette activité manuelle libère les tensions et l’agressivité en plus d’aider à apprendre les couleurs et les formes.

En quelques mots, la pâte à modeler stimule la créativité, l’imagination, l’attention et la concentration. Que demander de plus ?

4) Fabriquer des pompons

Les activités utilisant la laine sont très intéressantes pour préparer votre enfant à l’écriture. Vous pouvez par exemple faire de jolis pompons.

Ici encore de nombreux avantages :

  • muscle les doigts et les mains ;
  • travaille la pince (pouce/index) ;
  • stimule la coordination oculomotrice (œil/bras/main) ;
  • apprend le découpage…

5) La couture au fil de laine

La couture au fil de laine est une activité très intéressante qui requiert la pince pouce/index, de la concentration et de la précision. Ici, l’enfant est invité à passer le fil de trou en trou, une fois au-dessus, une fois en dessous.

Pour cette activité, il est possible de proposer à l’enfant de dessiner sur un carton. Ensuite, l’adulte fait les trous autour du dessin. L’enfant peut alors entourer son dessin de fil de laine afin de l’embellir ou de l’encadrer.

6 ) Le picotage/poinçonnage/piquage

Ah le picotage ! Chez nous, en Belgique, c’est comme cela qu’on appelait mon activité favorite en maternelle. Ma maîtresse, Madame Milou (ce n’est pas une blague), nous proposait régulièrement cette activité en classe. Pendant la séance, on n’entendait pas un bruit tant cette activité demande beaucoup de concentration.

L’enfant est amené à poinçonner, comme on dit en France, faire des petits trous autour d’un dessin. Ensuite, il est possible de découper/détourer le dessin à l’aide du poinçon en le faisant glisser/déchirer les petits espaces entre les trous.

Quelle satisfaction de détourer ainsi un dessin que l’on vient de picoter 🙂 Je suis sûr que ça rappelle des souvenirs à certains d’entre vous !

Vous l’aurez compris, le picotage/poinçonnage/piquage stimule tout ce qui servira plus tard à l’écriture : la pince, la tenue du poinçon, le poignet posé sur la table, l’autre main qui tient la feuille, la coordination œil/doigt, les mouvements précis des doigts, le déplacement du poignet sur la table…

Cette activité demande de la précision, de l’attention et de la persévérance. Autant d’atouts précieux pour l’écriture !

7 ) Cuisiner

Certainement une des activités les plus intéressantes de cette liste ! Même si elle demande de la patience à l’adulte qui cuisine avec l’enfant, les bienfaits sont nombreux :

  • stimulation des 5 sens ;
  • manipulation ;
  • motricité fine ;
  • musculation des mains et des doigts ;
  • prise de conscience des quantités et des textures ;
  • introduction des unités de mesure ;
  • persévérance ;
  • attention ;
  • estime de soi ;
  • communication avec l’adulte ;
  • développement du vocabulaire ;
  • sens des responsabilités, du nettoyage et du rangement…

Le fait de cuisiner avec votre enfant va également élargir sa palette de goûts, lui faire découvrir de nouvelles saveurs, se familiariser avec une alimentation saine et non transformée.

N’oubliez pas une chose importante : nos enfants, une fois adultes, mangeront les choses qu’ils ont mangées dans leur enfance. Les habitudes alimentaires, bonnes ou mauvaises, sont apprises dès l’enfance.

En plus de préparer votre enfant à l’écriture, l’activité culinaire vous permet d’avoir plein de bonnes choses à manger pour le goûter !

 

8 ) Les jeux de construction

Voici un autre souvenir d’enfance, ces fameux blocs avec leurs picots. Je fabriquais souvent des avions et je me souviens encore de la sensation des picots sur mes doigts et mes mains. Vous aussi ?

Les jeux de construction permettent de nombreux apprentissages et apportent de multiples bienfaits :

  • ils stimulent la manipulation, la pince, musclent les mains ;
  • ils entraînent la coordination des deux mains et la coordination œil/mains ;
  • ils développent l’imagination, la créativité, l’attention et la persévérance.

Pour les plus petits, les jeux d’encastrement sont très importants pour leur développement cognitif.

9) Fabriquer un collier de perles

Encore un grand classique 🙂 Enfiler des perles développe la motricité fine, la pince, le tonus des mains, l’attention, la concentration, la persévérance…

Cette activité permet également d’apprendre les couleurs et les formes. En plus, elle favorise la détente et le calme.

10) Les billes chinoises

Nous arrivons à la dernière activité de cette liste pour préparer votre enfant à l’écriture : les billes chinoises. Celles-ci peuvent être utilisées de plusieurs manières. Dans cet exemple, l’enfant doit choisir et disposer les billes sur un modèle donné.

De cette manière, cette activité stimule la motricité fine, la pince, la coordination des yeux et des mains, ainsi que la précision des gestes. De plus, elle demande de l’attention et de la persévérance. Elle fait également appel à l’organisation, la planification et l’élaboration de stratégies. Elle stimule donc la motricité et les fonctions cérébrales.

 

En résumé, voici les activités qui servent à préparer votre enfant à l’écriture :

1) le dessin

2) la peinture

3) la pâte à modeler

4) fabriquer des pompons

5) la couture au fil de laine

6) le picotage/poinçonnage

7) cuisiner

8) les jeux de construction

9) fabriquer un collier de perles

10) les billes chinoises

 

J’espère que cette liste d’activités vous aura donné quelques idées et l’envie de les essayer avec votre enfant. Bien évidemment, les activités de ce type sont innombrables et vous en connaissez certainement d’autres. L’objectif de cet article est surtout de mettre en évidence l’importance des activités motrices pour nos enfants. Il est important de prendre conscience que les parents ont leur rôle à jouer pour préparer les enfants à l’écriture. Certes, l’école maternelle propose de nombreuses activités de ce type, mais il me semble essentiel de poursuivre ce « travail » à la maison. Décollons nos enfants des tablettes et proposons-leur des activités simples et utiles 🙂 Qu’en pensez-vous ? Si vous souhaitez passer à l’étape suivante, vous retrouverez le cahier d’écriture Apili dans la boutique : un support drôle et motivant pour accompagner votre enfant dans son apprentissage.

Sur le même sujet…

Problème d’écriture : qui consulter ?

Problème d’écriture : qui consulter ?

Dans une classe, les élèves qui possèdent des difficultés en écriture se repèrent facilement. Néanmoins, le diagnostic et l’orientation sont une tout autre histoire. Comment accompagner un enfant qui présente un problème d’écriture et surtout qui consulter ? Dans cet...

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Antoine

    Avec un trouble de la dyspraxie comment mettre en place l’écriture cursive ? C’est impossible… mon fils de 11 ans ne sait que faire des capitales pour écrire. Le geste graphique est coûteux. La surcharge cognitive est telle qu’il en oubli des syllabes pour la construction d’un mot. Donc quelles solutions auriez-vous ?

    • Benjamin Stevens

      Si sa dyspraxie est sévère et qu’il ne peut écrire les lettres en cursive, je vous encourage à passer à l’outil informatique. S’il est capable d’apprendre à taper à l’ordinateur c’est très bien. Si taper au clavier est également difficile, je conseille un logiciel de reconnaissance / dictée vocale. Ils sont de plus en plus performants. Le logiciel “dragon” est bien connu.
      Dans cet article, je parlais des enfants sans trouble. Pour les enfants dyspraxiques, il faut évidemment s’adapter à leurs difficultés. Dans leur cas, le recours à l’informatique est totalement justifié. L’objectif est de rendre l’enfant autonome, quels que soient les outils.

  2. Mayada

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Mon fils a presque 6 ans et présente des difficultés importantes au niveau du graphisme. Nous sommes inquiets pour son entrée en 1ere année primaire . Ma question est la suivante : pour améliorer l’écriture des lettres, l’entraînement de la motricité fine via des activités telles que vous les decrivez, va-t-elle avoir un transfert vers le graphisme des lettres ou faut -il un entraînement spécifique sur le geste moteur dédié à chacune des lettres? Un entraînement global et non spécifique est-il suffisant?

    • Benjamin Stevens

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Je pense qu’il faut faire les deux. Les activités manuelles lui seront bénéfiques. En parallèle, à son âge il faut travailler le graphisme. Il faut commencer par les lettres e et l, les boucles. Utiliser un cahier avec des lignes de type seyes. D’abord 4 mm entre les lignes, puis 3 mm, puis 2,5 mm. Utiliser un crayon triangulaire comme l’excellent Faber Castel grip 2001.
      Une fois les boucles maîtrisées, passer aux o / a / c dont le sens du tracé est identique.
      Pour l’aider, avant de passer à l’écriture des lettres, faites lui faire les mouvements avec son doigt en grand sur un mur. Faites lui tracer les lettres dans du sable ou dans un plat avec de la semoule.
      Je travaille sur un cahier d’écriture Apili. Il devrait l’aider. Bon courage 🙂

Soumettre un commentaire

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique